Interview de Sylvain Goutodier concepteur du Sailkart.

publié le jeudi 20 janvier 2011 à 20:01 par mercier133

En prévision du «Premier Sailkart Funny Contest» et afin d'en savoir plus sur le Sailkart, LeCerfVolant.info a intérrogé pour vous Sylvain Goutodier !

LeCerfVolant.info  : Bonjour Sylvain, présentez-vous en 2-3 mots ...

SailkartSylvain : Bonjour! Sylvain Goutodier, 31 ans, concepteur du Sailkart, gérant de la société INPULS (qui commercialise les Sailkarts auprès des bases de loisirs et des particuliers), et président de l'Association Sailkart France qui organise le 1er Funny Contest Sailkart le 29 Janvier à La Rochelle.

LeCerfVolant.info : Qu'es-ce que le «Sailkart» ?

Sylvain : «Le Sailkart marie l'accessibilité du char à voile et les sensations des sports de glisse. Plus petit, plus incisif et plus polyvalent qu'un char classique, le Sailkart se destine à la manœuvre sur de petits espaces plutôt qu’aux grandes vitesses. Convivial et ludique, le Sailkart se pratique sur de multiples surfaces (herbe, terre battue, goudron, sable dur, …).»

À cette question Sylvain nous invite en fait tout simplement à consulter la page d'explication «http://sites.google.com/site/charavoilelarochelle/qu-est-ce-que-le-sailkart»

LeCerfVolant.info : Qu'est-ce qui différencie le «Sailkart» du Char à voile ? Et quels en sont les avantages et les inconvénients par rapport au char à voile ?

Sylvain : Le Sailkart est un kart à voile de freestyle. La différence en un char et un kart à voile réside principalement dans la taille (et le pliage possible qui facilite le transport). Ainsi on peut faire du kart à voile sur des endroits plus petits (petites plages, parking...), on peut faire du kart à voile plus souvent (besoin de peu de vent et plus besoin de plage, de marée basse, de contourner la saison touristique...), et le risque est minimisé car ces engins vont moins vite tout en proposant de très fortes sensations et sont souvent sécurisés (ceinture ou autre).
Le Sailkart est une version Freestyle du kart à voile. Il ne vise plus la vitesse, mais la manœuvre. Les sensations sont encore plus directes qu'un kart à voile classique.On ressent encore mieux la machine pour l'emmener encore plus loin dans les manœuvres. Plus solide que tous le autre KàV du marché, il est aussi plus souple et muni d'un harnais de maintien qui assure la liaison pilote/machine qui ne font plus qu'un lorsqu'on envoie de tricks radicaux. Et ce harnais empêche le pilote de chuter lourdement sur le sol. On peut donc attaquer sans crainte sur du bitume ou du gravier.

LeCerfVolant.info : D'où vient le concept du Sailkart et quel rôle avez-vous exactement joué dans la création ou la promotion du Sailkart en France ?

Sylvain : SailkartLe Sailkart est le résultat de mon parcours. Je navigue en windsurf depuis l'age de 9 ans. Plus les années passent et plus je m'intéresse à la pratique freestyle dans ce sport. Et je "glisse" depuis toujours sur tous les supports qu'on me propose, du dériveur au snowboard en passant par le roller et le couple Kitewing/Flexboardz que je conseil vivement!
Quand j'ai fait un stage chez Seagull à Vannes, j'ai découvert le char à voile. J'y ai tout de suite vu l'accessibilité qui permet de partager facilemet une passion entre amis. Mais aussi les limites d'un sport basé uniquement sur la vitesse. Une version Freestyle me paraissait plus intéressante car plus riche au niveau de la pratique. Je l'ai donc développée, c'est le Sailkart!

LeCerfVolant.info : J'ai vu que vous organiser un premier «Sailkart Funny Contest», de quoi s'agit-il exactement ?

Sylvain : Ce contest est le premier d'une série de rassemblements qui auront lieux à La Rochelle (pour le moment) autour du Sailkart. Le but est de proposer à nos habitués (et leurs amis qui découvriraient le Sailkart) de se retrouver une après midi par mois et de se confronter sur des parcours qui mettent en avant le pilotage du Sailkart. Toutes les machines sont les mêmes, loués par l'Association Sailkart France aux participants. Le contest est donc ouvert à tous les participants, de tous niveaux, le but étant surtout de se retrouver, de partager et de s'éclater à faire du Sailkart toute l'après-midi.
Il y aura des parcours "border-cross" dans un premier temps, puis des épreuves d'équilibre et de passage d'obstacle.
C'est une formule que je propose déjà en séminaires mais moins poussée car tous les pilotes sont débutants. Là on aura une bonne partie de rider qui connaissent déjà les machines pour en avoir fait 2-3 fois. Donc ils ne demandent qu'à aller plus loin et tenter de nouveaux tricks.
Je pense que d'ici a fin de l'année on aura un bon niveau de pratiquants et un classement comme un mini-championnat local. J'espère qu'en 2012 on poura étendre les lieux de compétition à toute la France avec des relais dans certains clubs de char comme Eolia Normandie qui a lancé ses Fun Races en 2009. (voir ici)

Pour tout savoir sur le Funny Contest Sailkart :
http://www.weezevent.com/Sailkarting-La-Rochelle-2011
http://www.facebook.com/event.php?eid=177532552266143
 

Réagir / Poster un commentaire

Partager cet article:

Envoyer par e-mail Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur MySpace Partager sur Google Plus d'options de partage...
robots