Le pilotage d'un cerf-volant

publié le mercredi 26 mars 2008 à 12:50 par mercier133

Pour les cerfs-volants mono-fil, le pilote n’a rien à faire, le cerf-volant montera de lui-même s’il est bien équilibré. Tandis que pour les cerfs-volants qui ont plus d’une ligne, c’est le pilote qui dirige entièrement le cerf-volant.

Le décollage

Le pilote se met dos au vent, le cerf-volant face à lui. Le cerf-volant peut être lancé par un partenaire ou posé à terre et décollé par un petit coup sec sur les lignes. Pour les cerfs-volants à 4 lignes, il faut bien faire attention à ne pas trop tirer sur les lignes inférieures sinon le cerf-volant aura tendance à descendre ou à ne pas décoller. Il faut pour bien décoller droit, avoir des lignes de longueur égale pour éviter qu’il ne commence à tourner dès le décollage.

Pour plus de précision sur le décollage (seul ou à deux) allez voir l'article à ce sujet : Faire décoller un cerf-volant

Les virages

Les virages s’effectuent en tirant sur la ligne autour de laquelle le cerf-volant doit tourner. Lever les mains, descendre les mains ou courir en arrière ne changera rien à la direction du cerf-volant, seul le décalage des 2 mains fait tourner le cerf-volant. Pour les cerfs-volants à 4 fils, on peut en tirant sur les lignes inférieures - appelées aussi lignes de freins – faire tourner le cerf-volant plus sur lui-même. Les lignes de freins peuvent aussi servir à faire descendre le cerf-volant (si celui-ci est tourné vers le haut). Il ne faut jamais oublier que le cerf-volant ne connaît ni le haut ni le bas, il ne s’élèvera que si le pilote le dirige vers le haut.

Le pilote peut faire évoluer le cerf-volant dans une demi-sphère, orientée dans le sens du vent, cette demi-sphère est appelée fenêtre de vol. Plus le cerf-volant se trouve au milieu de la fenêtre de vol, plus sa vitesse sera importante. Si le cerf-volant sort de cette fenêtre de vol il tombera.

Juste à la fin du virage, le cerf-volant accélérera. Lorsqu’il y a peu de vent il faut exécuter des virages en continu pour éviter que le cerf-volant ne perde de la vitesse et ne tombe à cause du manque de vent.

Les règles de sécurités

Si l’on débute en cerf-volant, il faut en faire à un endroit de la plage où il n’y a pas beaucoup de passage voire pas du tout. Si le cerf-volant pique du nez violemment et que le pilote ne le contrôle plus il faut ou bien lâcher les poignées si c’est un cerf-volant de traction qui a des sécurités par contre si c’est un cerf-volant qui n’a pas de sécurités, il vaut mieux courir en avant pour que le cerf-volant perde de la vitesse et ne se casse pas en percutant le sol plutôt que de le lâcher. Pour les cerfs-volants de traction, il faut toujours avoir des sécurités et ne jamais courir en avant lorsqu’on se fait emporter sinon on tombe en avant, il vaut bien mieux se pencher trop en arrière et tomber en arrière qu’en avant !

 

Réagir / Poster un commentaire

Partager cet article:

Envoyer par e-mail Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur MySpace Partager sur Google Plus d'options de partage...

Tags associés :

Pilotage

robots