Le matériel employé de nos jours …

publié le mercredi 26 mars 2008 à 12:41 par mercier133


De nos jours, les cerfs-volants se sont perfectionnés et ont adopté certaines caractéristiques communes en fonction de leurs utilisations …

Tous les cerfs-volants possèdent une toile qui peut être ou bien en nylon fort résistant et bon marché ou bien plus rarement en polyester moins élastique et plus coûteux. Il existe évidemment d’autres matières plastiques pour la toile mais le tissu ou le papier ont eux été presque abandonnés pour leur poids et leur manque de résistance.

Certains cerfs-volants ont une structure solide faite de barres de différentes matières : les barres de fibres de verres sont souples et donc généralement utilisées pour les cerfs-volants monofils ; les barres en carbone sont les plus utilisées pour les « deltas » (voir plus bas). Il existe aussi des barres de carbone « nouvelle génération » plus performantes portant des noms comme Gforce, kyshark, Icône,…

Le terme généralement utilisé pour désigner les fils du cerf-volant sont les « lignes », elles sont pour la plupart en polyester et sont de différentes résistance et grosseur en fonction du cerf-volant et de l’utilisation qui lui est réservée. Certaines lignes doivent être assez solides pour porter un homme et subir des chocs violents en cas de grosses rafales de vent !

Les poignées tenues en mains peuvent être de 3 types différents en fonction du type de cerf-volant,et de son utilisation. Il y a les poignées proprement dites qui sont en métal recouvert de caoutchouc ou bien en bois, 2 lignes sont accrochées sur chaque poignée, elles sont donc conçues pour les cerfs-volants à 4 lignes. La barre permet l’accrochage facile à un harnais, elle est donc conçue pour les cerfs-volants de traction. Une ligne est reliée à chaque extrémité de la barre et pour les cerfs-volants 4 lignes, les 2 lignes de freins sont reliées au centre de la barre avec différents types de sécurités. Le 3e type de poignées, c’est les sangles qui permettent de glisser sa main dedans, elles sont uniquement utilisées pour les cerfs-volants 2 lignes

Une ancre est fournie avec certains cerfs-volants de ce qui permet de fixer le cerf-volant au sol. On plante l’ancre en passant dans les poignées de sorte que les lignes de freins restent tendues, ce qui permet au cerf-voliste de s’éloigner du cerf-volant pour faire un réglage ou tout simplement pour se reposer. Elle n’est utilisée que pour les cerfs-volants à caissons (voir plus bas).

Pour les sports de traction, on peut accrocher son cerf-volant à un harnais que l’on porte pour moins se fatiguer et pour pouvoir lâcher complètement les mains de la barre quelques instants.

Il faut savoir que lorsqu’on fait du cerf-volant de traction, la force du vent peut être telle qu’elle vous emporte ou vous traîne au sol sans que vous puissiez pour autant contrôler le cerf-volant. C’est pourquoi il existe différentes sortes de sécurités qui permettent d’arrêter ou de diminuer d’une façon ou d’une autre la traction du cerf-volant. Le plus souvent les sécurités tendent les lignes de freins pour le faire retomber lentement.

Réagir / Poster un commentaire

Partager cet article:

Envoyer par e-mail Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur MySpace Partager sur Google Plus d'options de partage...

Tags associés :

Matériel Matos

robots