Anne Quéméré - Défi Adrien - COMMUNIQUÉ du 28/11/2008 : Noir c'est noir, le pot !

publié le vendredi 28 novembre 2008 à 19:36 par mercier133

COMMUNIQUÉ du 28/11/2008

Noir c'est noir, le pot !

© QUEMERE RonanAnne Quéméré vient d'aborder la zone de convergence inter-tropicale, zone dite du pot au noir. Et depuis 48 heures, les nerfs de la navigatrice sont mis à rude épreuve avec la formation épisodique de grosses précipitations. Impossible pour l'heure de lancer son aile, littéralement collée à la surface de la mer, sous le poids des trombes d'eau. Une navigation qualifiée par la Quimpéroise de « frustrante, fatigante et difficile ». Récits de ces dernières heures.
 
« Elle s'effile ainsi, depuis hier soir, des haillons mous qui pendent, au ciel maussade et noir. Elle s'étire, patiente et lente. La pluie. » écrivait Emile Verhaeren. Un poème qui sied à merveille au Défi Adrien depuis maintenant deux jours.

Dans le pot
Anne Quéméré est arrivée dans le pot au noir. Un passage pour le moins éprouvant pour la navigatrice. Le vent est quasiment inexistant, oscillant péniblement entre deux et trois nœuds. A cela viennent s'ajouter des épisodes pluvieux qui contraignent Anne à se réfugier dans sa cabine étriquée. « La navigation est difficile. Dieu sait, si en bonne Bretonne, j'ai l'habitude de voir la pluie, mais des trombes d'eau comme celles-là, je n'en ai pas vu souvent. » témoigne Anne. « Quand j'essaie de lancer l'aile, elle reste couchée sur l'eau. Et pour la ramener, c'est extrêmement complexe, voire dangereux. Tout cela est compliqué et fatigant. Ce n'est vraiment pas la configuration idéale. ». Bloquée à l'intérieur de l'oceankite, Anne doit aussi se battre contre une extrême humidité  : « Le taux d'humidité est tellement important que tout moisit à l'intérieur de l'Oceankite. Après deux jours seulement à l'intérieur, mon ciré a déjà verdi. »

Garder le cap
La navigatrice a dépassé ce matin la barre des 3000 kilomètres parcourus depuis le début du Défi Adrien. Le but du jeu consiste maintenant à filer droit sur la Polynésie Française sans céder à la dérive naturelle vers l'Ouest. Anne Quéméré revient sur cet équilibre instable :« Je sais qu'il ne faut pas que je parte trop vers l'Ouest sinon je risque de louper Tahiti. Je suis assez vigilante sur le cap à conserver. Je ne peux pas me risquer non plus à aller trop à l'Est car le pot au noir y est encore plus présent. Je suis totalement à la merci de la nature. C'est une navigation frustrante. Dans mes pires cauchemars lors de mes moments de repos, il m'arrive de rêver que je loupe Tahiti. »

La phase actuelle est certainement l'étape la plus difficile du Défi Adrien. Ses nerfs sont à l'épreuve et la navigatrice sait qu'elle ne doit rien lâcher. Un nouveau défi pour Anne Quéméré.

Source : Rivacom
Photographie : © QUEMERE Ronan

Réagir / Poster un commentaire

Partager cet article:

Envoyer par e-mail Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur MySpace Partager sur Google Plus d'options de partage...

Tags associés :

Défi adrien Anne quéméré

Contenu similaire

  • Le Défi Adrien - Anne Quéméré - Communiqué du 19/11/2008
    COMMUNIQUÉ du 19/11/2008 Barrer parfois 20 heures durant, vivre dans un mètre cube, ne jamais pouvoir se mettre debout, être constamment mouillée, se nourrir uniquement de lyophilisés, perdre pendant la nuit une partie des milles accumulés pendant la journ&... [Lire la suite]
  • Défi Adrien : Abandon dAnne Quéméré
    COMMUNIQUÉ du 10/12/2008 (aux alentours de midi) La nouvelle est tombée officiellement cette nuit, Anne Quéméré a été contrainte d'abandonner sa traversée du Pacifique en Kite et en solitaire, le Défi Adrien. « Je dois me r&ea... [Lire la suite]
  • Le Défi Adrien - Anne Quéméré
    COMMUNIQUÉ du 17/11/2008 Voilà maintenant 13 jours que la navigatrice Anne Quéméré a entamé sa traversée du Pacifique : le Défi Adrien. Anne a déjà parcouru 1920 kilomètres (3555 milles) c'est-à-dire plus du tiers d... [Lire la suite]
robots