Le Défi Adrien - Anne Quéméré - Communiqué du 19/11/2008

publié le mercredi 19 novembre 2008 à 19:35 par mercier133
COMMUNIQUÉ du 19/11/2008

Barrer parfois 20 heures durant, vivre dans un mètre cube, ne jamais pouvoir se mettre debout, être constamment mouillée, se nourrir uniquement de lyophilisés, perdre pendant la nuit une partie des milles accumulés pendant la journée, être brûlée au second degré par le soleil ou encore paralysée par le froid... Et tout cela pendant 90 jours. Difficile de comprendre ce qui pousse Anne Quéméré à traverser les océans en solitaire et en kite. Mais quitte à se lancer, le choix du Pacifique semble être un moindre mal. Quoique…

© QUEMERE Ronan

Photo, © QUEMERE Ronan

Anne Quéméré vient de rejoindre les Tropiques. L'eau s'est réchauffée pour atteindre les 23 degrés et les alizés ont permis à la Quimpéroise de dépasser ce matin la barre symbolique des 2000 kilomètres parcourus. De quoi motiver encore plus la navigatrice qui « dévore les milles », barrant de longues heures durant.

Portée par les alizés
« Me voilà maintenant et pour une dizaine de jours dans les alizés », précisait Anne dans son courrier du jour. « Cela veut dire dans les prochaines heures, un vent de secteur est nord est soufflant entre 12 et 15 noeuds et qui devrait me permettre de continuer ma route vers le sud ouest. Quelques belles journées en perspective avant de tomber dans l'incontournable zone critique portant le nom très officiel de Zone de Convergence Inter Tropicale. Ce sera malheureusement la prochaine étape "pétole". Impossible d'y échapper, elle se tient actuellement par 6°N et 12°N et n'évoluera pas énormément d'ici à une dizaine de jours. Enfin, avant cela, j'ai encore de nombreux milles à parcourir le tout arrosée copieusement car la houle qui vient par le travers de l'OceanKite ne m'épargne pas beaucoup. »

Changement de décor
« Les couleurs ont pris de nouvelles nuances autour de moi, et si à l'aube le ciel reste en général très couvert, depuis quelques jours, il s'éclaircit en milieu de matinée pour laisser place à une superbe étendue bleue turquoise ainsi qu'un soleil radieux. »  Le soleil, la navigatrice a appris à s'en méfier lors de ces précédentes traversées de l'Atlantique. La prudence est maintenant de mise: « J'ai ressorti la batterie de crèmes solaires qui étaient restées au fond des coffres depuis le départ, et je me tartine régulièrement pour éviter les coups de soleil. La cuisson à petit feu va être désormais mon quotidien. Autant éviter les brûlures dans la mesure du possible, d'autant qu'en raison de l'humidité et de la salinité ambiante, elles sont difficiles à soigner. »

Aujourd'hui, la navigatrice est décidée à profiter un maximum des 12/15 nœuds de vent. La journée vient tout juste de commencer pour elle et promet d'être longue.

 

Source : Rivacom
Photographie : © QUEMERE Ronan

Réagir / Poster un commentaire

Partager cet article:

Envoyer par e-mail Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur MySpace Partager sur Google Plus d'options de partage...

Tags associés :

Anne quéméré Défi adrien

Contenu similaire

robots