Anne Quéméré est partie de San Francisco pour Tahiti

publié le mercredi 05 novembre 2008 à 23:38 par mercier133

 

Ce document provient d'une lettre d'information du site d'Anne Quéméré communiqué ce 05 novembre 2008 

Et disponible  sur le site web d'Anne Quéméré  :  http://www.anne-quemere.com/


05-11-2008
Anne Quéméré est partie !
 
Ça y est, la navigatrice a enfin pu mettre le cap sur Tahiti. Elle s'est élancée de San Francisco à 10 heures 32 minutes et 02 secondes (heure locale), soit à 19 heures, 32 minutes et 02 secondes (heure française). Anne Quéméré a pu prendre le large sous un grand soleil San Franciscain, loin de l'incroyable effervescence des élections présidentielles... C'est le départ d'une grande aventure, le départ du Défi Adrien. Nul doute, l'attente en valait la peine. Car ce matin, toutes les conditions météo étaient de la partie pour le départ du Défi Adrien : un grand soleil et un vent de secteur Nord/Nord Ouest soufflant à 20/25 noeuds. Ce même vent devrait souffler pour les trois jours à suivre le long du 123° ouest. De quoi porter Anne au-delà du rail des cargos. Un départ magnifique Le soleil radiait ce matin sur la « City of the Bay ». Et le vent était de la partie aussi. Bref que demander de plus pour l'amorce de ce défi Adrien. Après un dernier briefing et les ultimes réglages à bord de son Oceankite, Anne Quéméré a été remorquée jusqu'au point de départ situé sous le Golden Gate. De là, la navigatrice a commencé toutes les manoeuvres nécessaires à l'envol de son aile : pomper les boudins de son aile de Kite, tendre les fils qui la relient à son aile, lever l'ancre. Et la dernière étape la plus délicate sûrement : faire lever son aile. En tout, il lui aura fallu 45 minutes avant de vraiment s'élancer. Good Bye Une fois son aile en l'air, la baroudeuse a salué les quelques personnes venues la soutenir pour son départ et ce malgré l'appel général à rejoindre les bureaux de vote pour élire le nouveau président. Anne s'est contentée d'un: « Salut ! Et on se revoie vite à Tahiti, hein ? ». Pas de fausse modestie non, juste l'enthousiasme de celle qui n'attendait plus que cela : « C'est l'accomplissement du projet. Ça y est enfin, nous y sommes. Rien n'était gagné pour être sur la ligne de départ. Ce n¹est pas aussi simple que ça à mettre en place. Ça a pris beaucoup de temps, beaucoup d'énergie, beaucoup de conviction et de motivation. Et maintenant j'y suis. C'est fou, c'est fort. » Petit à petit, ce bateau déjà si minuscule (5,50 mètres) s'est éloigné, laissant derrière lui les marins venus saluer la baroudeuse. Ces prochaines heures, la navigatrice devra faire attention aux cargos présents en nombre sur sa route. Le but du jeu des trois prochains jours réside maintenant dans le fait de rejoindre au plus vite les alizés, ces courants chauds qui accompagneront, on l'espère, la navigatrice tout au long de son aventure.
11-05-2008
ANNE QUÉMÉRÉ IS EN ROUTE TO TAHITI
This is it, the solo mariner succeeded in casting off in direction of Tahiti from San Francisco at 10 :32 :03 (local time) on Tuesday November 4th. This corresponds to 19:32:03, in France. Anne Quéméré set off in a bright ‘Frisco sunshine and leading away from the bustle of the USA elections! This incredible adventure is the beginning of the Adrien Challenge. The long wait was well worth it. This morning, all conditions were met for the launch of the Adrien Challenge: Great sunshine and a North by Northwest wind in the range of 20 to 25 knots. That wind is expected to hold for the next three days, along 123° west, keeping Anne out of range of the cargo routes. A wonderful departure The sun was shining on ‘Bay City accompanied by a steady wind. What more could one ask for the start of the Adrien Challenge? After a last briefing and the final checks on board the Oceankite, Anne Quéméré was towed to the Departure point, under the Golden Gate Bridge. From then on, Anne was on her own, manoeuvring the launch of the kite that would take her to Tahiti. This meant pumping the kite borders, launching the various lines, lifting the anchor and finally, raising the kite. It took her over 45 minutes to really consider the adventure “launched”. Good bye Once the kite was airborne, the mariner waved goodbye to the few people who had come to see her off, in spite of the call to head to the voting booths, to elect a new president. Anne was quite satisfied by a wave and these few words “We’ll see you soon in Tahiti!”. No false modesty there, but rather contained enthusiasm… “This is the full realisation of this project. This is it. Nothing was easy, even to reach the departure line. The coordination is not as easy as it might appear. It took a great deal of energy, time, conviction and motivation. Now I have attained these four goals and it generates ever increasing energy”. Bit by bit, the small vessel (5.5 metres) distanced itself from the shore, leaving behind various other mariners who had come to bid her farewell. In the coming hours, Anne must be extremely careful of the cargo ships, forever present on her route. The name of the game is to reach as fast and safely as possible, the Trade winds, over the next three days. These warm currents should accompany and guide Anne during the full length of her adventure.


Ce document provient d'une lettre d'information du site d'Anne Quéméré communiqué ce 05 novembre 2008 

Et disponible  sur le site web d'Anne Quéméré  :  http://www.anne-quemere.com/

 

Réagir / Poster un commentaire

Partager cet article:

Envoyer par e-mail Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur MySpace Partager sur Google Plus d'options de partage...

Tags associés :

Anne quéméré

Contenu similaire

robots